BLOG

3 raisons pour lesquelles il est avantageux d’investir dans des « intercalaires thermiques chauds »

  /   26.01.2018

     3 raisons pour lesquelles il est avantageux d’investir dans des « intercalaires thermiques chauds »

La « Chaleur » est de loin le mot le plus important dans toute l'industrie de la menuiserie de fenêtres. Les menuiseries écoénergétiques réduisent directement les frais de chauffage et l'effet de serre. L'un des termes clés dans le contexte de ces fenêtres sont les fameux « intercalaires thermiques chauds ». Dans ce guide, nous allons expliquer ce concept et vous donner 3 raisons importantes pour lesquelles il vaut la peine d'investir dans des intercalaires thermiques chauds.

Que sont les« intercalaires    thermiques chauds »?

Chaque fenêtre est pourvue d’intercalaires, dont la tâche est de sceller et de rendre étanche les bords des vitrages multiples et de les séparer les uns des autres (dans des ensembles à double ou triple vitrage). Dans les fenêtres les plus courantes, on utilise des intercalaires standards en aluminium, dont l'avantage est le prix bas et l'inconvénient est une conductivité thermique élevée. Par conséquent, les intercalaires deviennent l'un des points faibles de la fenêtre et nuisent à ses propriétés isolantes.

L'air chaud s'échappe de la maison à travers des intercalaires, ainsi que l'argent du propriétaire… Personne n'aime cette sensation, alors les constructeurs de fenêtres ont mis au point une solution d’intercalaires en matériaux possédant de très bonnes propriétés isolantes. De cette façon, de nouvelles solutions ont été obtenues, généralement appelées « intercalaires thermiques chauds », et les vitres fabriquées sur la base de ces technologies ont obtenu le nom de vitres à « bordure chaude ».

Critère des intercalaires thermiques chauds selon la norme PN-EN ISO 10077-1

Selon la norme PN-EN ISO 10077-1, une bordure dont les intercalaires satisfont la formule ci-après peut être considéré comme une bordure présentant des paramètres thermiques améliorés :

Σ (diλi) ≤ 0,007 W/K

où :

di  -  épaisseur de paroi du matériau
λi – coefficient de conductivité thermique du matériau en W/(m·K)

Le tableau suivant présente comment le critère ci-dessus est rempli par des intercalaires constitués de différents matériaux :

matériau Σ (diλi) intercalaires thermiques chauds ?
aluminium 0.12160 non
acier 0.04000 non
acier inoxydable 0.00680 oui
plastique 0.00198 oui

Il est clair que les intercalaires en aluminium et en acier ordinaire ne satisfont pas au critère de la norme, de sorte qu'ils ne peuvent pas être considérés comme des « intercalaires thermiques chauds ».

Fin du problème de la condensation de vapeur d'eau

Les intercalaires en aluminium attirent la vapeur d'eau dans les pièces mal ventilées, autour du cadre de la fenêtre en hiver. Cela est dû à la différence de température entre la vitre extérieure et intérieure, favorisée par les intercalaires en aluminium. Après l'application des intercalaires en matériau approprié, le problème de condensation d'humidité sur les vitres disparaît dans une large mesure, ce qui se traduit par un plus grand confort des résidents et un sommeil plus sain.

Cependant, il faut se rappeler que les « intercalaires thermiques chauds » seuls ne protègent pas contre la formation de vapeur d'eau dans la pièce et contre son apparition sur les fenêtres. Il est en effet nécessaire de veiller également à la bonne ventilation des pièces, c'est-à-dire l’aération du domicile et de ne pas obstruer les conduits de ventilation. Dans le cas d'une ventilation inopérante, il y aura toujours un problème de moisissure, d'humidité excessive de l'air et finalement l’apparition d’un champignon sur le mur.

Réduction des coûts de chauffage

Il est évident que les anciens modèles de fenêtres qui ne sont pas étanches ni de bonne qualité peuvent augmenter considérablement les factures d'énergie thermique. Jusqu' à 20 % de la chaleur peut en effet s'échapper par les fenêtres non étanches.
Le remplacement des fenêtres par des fenêtres munies des « intercalaires thermiques chauds » est bien sûr un peu plus coûteux, mais il faut considérer cet échange comme un investissement pertinent. C’est-à-dire rapidement rentabilisé.

Durabilité accrue des fenêtres

Les intercalaires sont également conçus pour protéger l'intérieur des fenêtres contre l'humidité et la saleté. La présence des composants de séchage spéciaux comme l’argon ou le krypton aide dans ce processus. Si les intercalaires ne sont pas étanches, ces gaz commencent à s'échapper et le vitrage multiple perd complètement ses propriétés isolantes. De plus, l'humidité commence à pénétrer à l'intérieur des fenêtres et favorise la formation de moisissures.

La fenêtre à l'intérieur de laquelle est apparue une moisissure doit être remplacée immédiatement, car elle ne remplit tout simplement pas sa fonction isolante et encore moins esthétique. Dans le cas d'une menuiserie avec des « intercalaires thermiques chauds », ces problèmes ne se produisent pas.

En résumé, nous présentons trois raisons pour lesquelles il est judicieux d'investir dans des intercalaires chauds :

amélioration de la température de la fenêtre - la fenêtre sera beaucoup plus chaude par rapport à la fenêtre dans laquelle des intercalaires en aluminium standard sont utilisés ;

confinement de la condensation sur la bordure de la vitre ;

économies sur les coûts de chauffage.