BLOG

Tout d'abord la sécurité - le verre trempé

  /   14.11.2016

Tout d'abord la sécurité - le verre trempé     

     Les projets d'immeubles modernes prévoient plusieurs éléments vitrées dans nos maisons – aujourd'hui nous sommes habituées à avoir des tables vitrées, de grandes fenêtres ou portes de terrasse. Les architectes n’arrêtent pas à nous présenter des nouvelles idées et solutions en mettant en jeu la fonctionnalité et l’esthétique des vitrages. Est-ce pour nous – les utilisateurs- toujours sûr?

     Dans cet endroit il faut reflechir sur la resistance aux chocs d'un tel vitrage. Nous pouvons le voir en regardant leur classe de sécurité: gamme à partir de la classe P1A – les moins resistants aux chocs jusqu’à la classe P8B – la plus haute classe de sécurité.

     Si nous voulons obtenir une restistance au chocs maximale nous devons monter les vitrges de la classe P2A à la classe P4A - ce sont les vitreges possédant les propriétés antivol. Cela augmente leur resistance aux chocs et en cas d'un eventuel endommagement protège contre le déversement des morceaux de verre. Plus des vitrages et couches de film plus le vitrage est plus resistant 9P2A – double couche de flms, P4A – quatre couches de films).

     Une plus grande résistance contre les chocs distingue également le verre trempé. Sa production consiste dans la mise d'une vitre en verre au traitement thermique (réchauffement et ensuite refroidissement), grâce à cela il change sa micro-structure, ce qui augmente sa résistance (même quelque fois plus qu'un vitrage habituel) et augmente la tolérance pour les variations de températures. Le verre trempé brisé se décompose en petits pièces aux arêtes non acérées, ce qui fait éviter les blessures.

     Les éléments vitrés dans nos maisons sont assurément élégants et chic mais il ne faut pas oublier qu'à part leur design moderne ils doivent être pour nous avant tout sûrs.